Le riz cultivé dans la région radioactive de Fukushima a été approuvé pour être mis en vente au Royaume-Uni

À la fin du mois de juin 2016, le Telegraph a signalé que le Royaume-Uni allait bientôt autoriser la vente de riz provenant de la région de Fukushima, contaminée par le rayonnement, au Japon. Ce sera la première fois que des aliments de cette région seront vendus au Royaume-Uni depuis l’accident de 2011.

Cela fera du Royaume-Uni le troisième pays à permettre à un produit cultivé dans la région fortement irradiée d’être vendu pour la consommation humaine, derrière la Malaisie et Singapour. Le nouveau produit de riz s’appellera Ten No Tsubu. Selon Google Translate, le nom signifie “grain de paradis” – ce qui est plutôt ironique, étant donné que c’est exactement où vous allez après avoir mangé des aliments irradiés!

Bien sûr, le riz subira des tests de rayonnement avant d’atteindre les étagères, et devra obtenir une certification officielle attestant de sa sécurité. La première série d’importations contiendra 1,9 tonne de riz qui sera envoyée à Londres puis distribuée par TK Trading. TK Trading est une société d’importation basée au Royaume-Uni, qui relaiera le produit aux magasins, aux grossistes et même aux restaurants de Londres.

Vous vous demandez peut-être s’il est légal pour un restaurant de vous servir du riz cultivé dans un sol contaminé par des radiations sans votre consentement. Malheureusement, la réponse à cette question reste à voir, mais nous espérons que la sensibilisation des citoyens incitera les propriétaires de restaurants à le mentionner à tout le moins dans leurs menus.

L’objectif de ce nouveau produit est d’aider à redémarrer l’industrie agricole de la région, dévastée par la catastrophe de 2011 à Fukushima. Suite au déversement de radiations, plusieurs alertes à la contamination des aliments ont conduit à des interdictions d’importation à travers le monde. De nombreux agriculteurs de la région sont soulagés et reconnaissants que le riz semble avoir passé avec succès les tests de sécurité initiaux, et espèrent le retour de leurs moyens de subsistance. Bien sûr, c’est le reste du monde qui peut rester sceptique.

Voudriez-vous manger du riz cultivé dans la région de Fukushima au Japon? Cette épreuve montre simplement combien il est important de savoir non seulement ce qu’il y a dans votre nourriture, mais aussi d’où elle vient.