Les hommes d’âge moyen sont les plus exposés au risque de surdosage

Selon un nouveau rapport, les hommes d’âge moyen – et non les jeunes consommateurs d’héroïne sans domicile fixe – courent le plus grand risque de mourir d’une surdose en Australie.

En 2014, les personnes âgées de 30 à 59 ans représentaient 78% de tous les décès par surdose.

Le rapport annuel de l’Australie sur les surdoses 2016 – publié par l’Institut Penington – remet en question le stéréotype selon lequel ce sont les jeunes qui risquent le plus de mourir d’overdose, explique le directeur général de l’institut, John Ryan.

Les Australiens âgés de 40 à 49 ans sont les plus susceptibles de mourir d’une surdose de drogue. Les décès dans ce groupe d’âge ont presque doublé, passant de 174 décès en 2004 à 342 en 2014.

Selon le rapport, basé sur des données de l’Australian Bureau of Statistics, les hommes surdosage en nombre beaucoup plus élevé que les femmes, avec 762 hommes et 375 femmes qui meurent d’une surdose accidentelle de drogue en 2014.

En dépit des perceptions répandues selon lesquelles les drogues illicites sont à blâmer, les médicaments sur ordonnance étaient responsables de 71% de toutes les surdoses.

M. Ryan dit que les statistiques sur les surdoses accidentelles en Australie sont “sinistres”.

«Les décès accidentels par surdose ont atteint 1 137 en 2014, soit une hausse rapide par rapport à 705 décès en 2004 et une augmentation de 61% en dix ans.

Il est temps que des investissements importants soient faits pour réduire le bilan humain d’une surdose accidentelle, a déclaré M. Ryan. – AAP